vendredi 26 juin 2015

Des méduses pour capter les pollutions

Des chercheurs bordelais on fait une découverte sur les méduses : elles pourraient capter les nanoparticules polluant l’eau grâce à leur mucus. Les nanoparticules sont présentes partout dans notre quotidien, cependant certaines peuvent devenir des miro-polluants et entrainer des pollutions de l’eau et de l’air. C’est suite à ce constat que les chercheurs de laboratoire InsermARN ont développé un gel artificiel capable de capter et piéger ces particules. Ce gel a été réalisé à partir du mucus des méduses capable de ces actions. En raison de produit rare qu’est le mucus, les équipes poursuivent leur recherche pour développer le gel à plus grande échelle.

Cliquer sur le lien suivant pour voir la vidéo : des méduses pour capter les pollutions dans l'eau